Les journées du Logiciel Libre

Cube Vim

Voilà , les jourées du Logiciel Libre, c’est fini pour cette année.

Et j’avais envie de parler un peu de cet événement.

D’abord, c’est quoi les JDLL ? Deux jours de rencontres autour du logiciel libre.

Ce que j’apprécie dans l’événement, c’est sa volonté d’être accessible de par sa gratuité, le fait qu’il se déroule en week-end et qu’il y ait des talks et ateliers pour tous les niveaux (lambdas, amateurs et professionnels débutants et moins débutants).

Les journées du logiciel libre

Exemple de talk : les 15 ans de Wikipedia

Lucas Levêque, wikipedien, est venu accompagné d’un mathématicien et d’un responsable du musée des Beaux-Arts afin de nous parler de leurs usages de Wikipedia et de l’intérêt qu’ils y trouvent.

Le talk s’organisait sous la forme d’une interview.

Pourquoi peut-on avoir du mal à contribuer sur Wikipedia ?

Dans ce talk, les speakers ont évoqué le fait qu’il peut apparaitre difficile de contribuer sur Wikipedia.

En effet, il s’agit de prendre du temps à l’élaboration ou l’amélioration d’un article de manière anonyme.
Ce n’est pas gratifiant et cela apparaît même assez contradictoire dans certaines professions (pour les chercheurs et les scientifiques par exemple) de ne pas signer son article.

Pourquoi est-ce qu’on en vient à  contribuer sur  Wikipedia ?

L’une des raisons intéressantes qui est ressortie du talk est quand on tombe sur un article qu’on juge imprécis, faux ou même inexistant.

Au début, Wikipedia était assez faible en terme de contenu et de fiabilité, mais c’est justement le travail de chacun qui a permis d’en faire un outil de référence.

Aujourd’hui, on va d’abord sur Wikipedia avant d’aller chercher dans une encyclopédie papier.

Un cas intéressant est aussi celui des Beaux-Arts qui organise des Edithathons lors de nouvelles expositions afin de rajouter du contenu sur ce qui va être présenté.
Ca permet aux utilisateurs une entrée sur l’exposition des Beaux-Arts, de s’informer ou d’approfondir le sujet.

C’est un plus dans la découverte du musée.

Exemple d’atelier : TupperVim

L’atelier présenté par Fabien Cazenave s’organise sous la forme suivante : chaque participant donne une astuce ou pose une question sur l’utilisation de l’éditeur de texte Vim.
Je ne ferai pas le listing des plugins ou commandes évoqués.

J’ai juste envie d’évoquer ce cube qui permet de mémoriser de manière ludique quelques commandes Vim :

Cube Vim